Quelles sont les différentes méthodes de création de site internet ?

Rédigé par admin le 16 décembre 2021

 Quelles sont les différentes méthodes de création de site internet   La technologie a bien évolué au cours de ses dernières années. Autrefois, il était nécessaire d’avoir les compétences d’un informaticien programmeur pour pourvoir réaliser cette tâche. Les choses ont bien changé aujourd’hui, car il existe plusieurs outils dont l’utilité est de créer un site internet professionnel en quelques clics, par des systèmes de glisser-déposer. Dans cet article, il s’agira de vous présenter les différentes méthodes de création de site internet, que nous avons à disposition de nos jours.

La technique classique : La programmation dans toute sa clarté

Comme dit précédemment, pour créer un site web, on ne peut passer par quatre chemins : Il est nécessaire de coder. D’ailleurs, vous allez remarquer dans la suite de l’article, que les autres méthodes qui facilitent désormais le quotidien de plusieurs entrepreneurs web découlent de celui-ci. Alors, si vous aimez la méthode classique qui consiste à retrousser ses manches, il va falloir que vous ayez de bonnes connaissances en programmation web. Autrement dit, l’entièreté du site sera créée à partir des lignes de code, un condensé d’algorithme dont le texte et la hiérarchie est totalement illisible pour un profane.
Pour l’informaticien, il lui faut énormément du temps pour mettre sur pieds le projet, mais il faut admettre que cela dépend de l’intensité et de la grandeur du site à créer. Du côté du client qui désire que l’informaticien conçoive son site web avec cette méthode, celui-ci doit débourser assez d’argent car cette pratique est couteuse. D’ailleurs, il faut rappeler qu’à la moindre modification, vous dépendez entièrement du webmaster, et ce n’est d’ailleurs pas facile. Aujourd’hui, la plupart des développeurs n’optent plus pour cette méthode, a moins que le projet en question nécessite entièrement de faire recours au codage intégral, si éventuellement, les options suivantes ne permettent pas de réaliser avec efficacité le site du client. En parlant d’option, quels sont alors les autres méthodes pour la création de site web ?

Les CMS (Content management System)

Les CMS… Les nouveaux joujoux et coups de cœur des webmasters et développeurs pour la création de site web de qualité et sur mesure. On en trouve plusieurs sur la toile. Entre autres, on peut citer Joomla, Drupal, eSpublish, et plusieurs autres. Bien évidemment, l’incontournable WordPress est également présent dans la liste, et c’est d’ailleurs le CMS le plus utilisé. Les systèmes de création de contenu ne font pas tous à votre place, mais vous aident en grande partie.
S’il est vrai que désormais une personne Lambda sans connaissance en développement web peut utiliser un de ses outils pour créer son site web, on recommande toutefois d’avoir quelques connaissances en informatique avant de s’y coller. En effet, malgré leur facilité d’utilisation, certains CMS requièrent de la part de l’utilisateur, un peu plus de connaissance technique.
De plus, pour avoir un accès complet à l’outil, il faut déjà au préalable payer pour un abonnement d’hébergement pour la création de votre site web. Selon la plateforme hébergeur, le prix peut varier entre 5 et 50 euros par mois. Pour finir, ajoutons qu’il est assez fastidieux de personnaliser le design d’un site web avec un CMS. Vous pouvez cependant utiliser des thèmes pré-réalisés pour avancer assez vite dans votre projet. Cependant, certains cas nous obligent de mettre les mains dans le code source, lorsque le rendu n’est pas à l’image de ce que nous voulons.

Classé dans : informatique - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Le candy lips, les conseils utiles

Rédigé par admin le 13 décembre 2021

lips De nos jours, de plus en plus de femmes sont tentées par le maquillage permanent. En plus d’être pratique, il permet un gain de temps considérable. Et parmi les techniques les plus utilisées, il y a le candy lips. Il s’agit d’un procédé de micro pigmentation au niveau des lèvres. Il permet d’obtenir du volume avec un effet dégradé, mais avec résultat très proche du naturel. Et pour vous aider à bien entretenir votre candy lips, voici quelques conseils qui vous seraient utiles.

Tout savoir sur le candy lips ?

Avant de pouvoir prendre soin de votre candy lips, sachez tout d’abord en quoi consiste-t-il. Comme nous avons vu plus haut, il s’agit d’une technique de micro pigmentation de la couche superficielle des lèvres. Ce principe est très similaire au tatouage. Pour ce faire, voici les étapes à suivre. En premier lieu, l’esthéticienne procède au nettoyage des parties à traiter. Elle passe ensuite au traçage et aux injections de produit. Pour terminer, elle applique un soin destiné à obtenir le résultat à effet naturel. Il est bon de souligner que vous être libres de choisir les couleurs que vous voulez pour votre candy lips. Mais en tant que professionnelle, l’esthéticienne vous donnera de bons conseils en fonction de votre demande. Par ailleurs, il est important de savoir qu’il y a quelques conditions avant de passer à l’intervention. Il faut, par exemple, désinfecter les outils à utiliser pour éviter tout risque d’infection.

Quelques points à savoir pour préserver son candy lips

  • Les gestes à adopter avant la séance
  • Avant la séance, la cliente doit passer chez l’esthéticienne pour effectuer un diagnostic complet non seulement de ses lèvres, mais aussi de l’état de la peau de son visage. Cela est nécessaire pour détecter un quelconque problème dermique tel que les gerçures des lèvres, l’acné ou encore les boutons de fièvre… Sachez qu’en cas de souci, votre séance de candy lips sera reportée, car il faudra, au préalable, s’occuper de ces problèmes en procédant aux soins nécessaires.
  • Pendant et après la séance
  • Le résultat dépend, en grande partie, de la qualité des produits, mais aussi des outils utilisés. Ces derniers doivent être bien stérilisés. Aussi, pour garantir l’effet escompté et la durabilité du candy lips, la professionnelle doit utiliser des produits de bonne qualité. Elle se doit de pratiquer les bons gestes et de bien utiliser les appareils pour cela. Une fois la séance terminée, on pourra en juger si la micro pigmentation est réussie ou pas selon la durée de celle-ci. Toutefois, cela dépendra beaucoup des habitudes de la cliente. Celle-ci devra respecter certaines règles pour que le candy lips puisse durer dans le temps. Dans les jours suivant l’intervention, il faut éviter à tout prix de se toucher les lèvres, de se mettre à l’exposition du soleil ou de faire du sauna. Puis, il faut aussi éviter d’appliquer n’importe quel produit sur les lèvres. L’esthéticienne vous conseillera, d’ailleurs, quant aux produits à utiliser pour bien entretenir votre maquillage permanent.

    Classé dans : Beauté - Mots clés : aucun - aucun commentaire

    Comment devenir prestataire informatique indépendant ?

    Rédigé par admin le 11 décembre 2021

     Comment devenir prestataire informatique indépendant  Envie de devenir prestataire informatique indépendant ? Alors cet article devrait vous intéresser. Afin de gagner ce titre, vous devez procéder à une analyse de la concurrence dans la zone géographique où vous désirez mener à bien votre activité. Ceci vous permettra de cibler vos offres face à vos nouveaux clients, et mettre en place vos tarifs. La relation qui résidera entre le client et vous, doit être couronné d’un contrat de prestation informatique, dont le modèle doit être rédigé par un expert. Ceci dit, on compte différentes formes de contrats de prestation informatique qui peuvent être appliquée et utilisée selon le service que doit rendre le travailleur indépendant. Pour ne citer quelques-uns sur la liste, on peut compter les travaux de maintenances, l’outsourcing ou même l’intégration. Bien évidemment, il est important que votre travail soit en règle face à la législation, d’où l’immatriculation dans les centres de la mise en règle des travailleurs, selon les sociétés qui ont été régie dans l’état sous lequel vous vivez.

    Que veut dire « La prestation de service informatique » ?

    S’il y a bien un secteur d’activité qui n’est pas près de connaitre la crise, c’est bien le domaine de la prestation de service informatique. Si un tel évènement devait arriver, il faudrait déjà que le web ferme ses portes, et qu’on ne trouve plus aucune utilité à l’usage des nouvelles technologies. Pour une définition assez limpide de l’expression, on dira qu’un informaticien au service des entreprises a pour métier, l’installation des outils informatiques au sein des locaux de ses clients. Bien évidemment, les fonctions qui lui sont attribué vont bien au-delà de la mise en place d’un système informatique.
    Ce dernier aura également à assurer le transfert d’un outil à l’autre, y compris des bases données. Il ne faudrait pas omettre la partie sécurité qui doit aussi trôner, ainsi que la capacité de faire des maintenances régulières lorsque la tâche lui est confiée. Si vous vous sentez dans le bain de l’ensemble des explications que nous venons d’étaler, il ne fait aucun doute que devenir prestataire en informatique est la solution judicieuse qu’il faudrait vous conseiller. Ajoutons également que le prestaire de service informatique assure un fonds de roulement.

    Comment devenir prestataire de service informatique et indépendant ?

    On parie que c’est la partie que vous attendez tous. Voici les choses à faire pour devenir prestataire de service indépendant dans le domaine de l’informatique. Comme première tâche, il vous est demandé de faire une étude du marché. Cette étape est cruciale pour trouver vos premiers clients. Il vous faut passer par chaque critère à savoir : connaitre vos concurrents, délimiter la zone géographique où exercer votre projet, faire des recherches concernant les tarifs adéquats à appliquer, etc. Comme deuxième étape, vous devez monter votre projet de prestation informatique. C’est à ce niveau que vous faites une liste de vos offres, formules, abonnements et tarifs.
    Etant donné que la concurrence est rude dans le secteur, vous devez alors mettre des spécifications sur vos offres, afin de satisfaire au mieux les clients et de les attirer vers vous. La réalisation du business plan est aussi importante, afin de noter chaque dépense effectuée. En parlant de dépense, faites attention à la trésorerie. Vos débuts risquent d’être très difficile, alors il vous incombe de bien veiller sur vos entrées d’argent dès que vous avez vos premiers clients, afin de ne pas faire faillite dès l’ouverture de votre entreprise.

    Classé dans : informatique - Mots clés : aucun - aucun commentaire

    Comment devenir auto-entrepreneur de prestation de service ?

    Rédigé par admin le 11 décembre 2021

     Comment devenir auto-entrepreneur de prestation de service Un professionnel désirant travailler dans une activité du secteur indépendant, doit nécessairement acquérir le statut d’auto ou micro-entrepreneur. Ce régime diffère beaucoup du régime de celui de l’entreprise individuelle. Ainsi, le statut du micro-entrepreneur exige la création d’une société à but lucratif, à travers la mise en place des procédures dans le social, au niveau de la fiscalité, sans omettre le niveau administratif. Plusieurs prestataires de services peuvent avoir ce statut, car ce dernier couvre énormément des activités dans ce secteur. Dans cet article, il s’agira de vous décortiquer un peu le sujet, en vous donnant la signification réelle d’une prestation de service, et les démarches à suivre pour être doté du titre d’auto-entrepreneur, chose qui est nécessaire et obligatoire pour un prestataire indépendant pour exercer ses activités.

    Qu’est-ce que la prestation de service ?

    Le régime de l’auto-entreprise compte deux différents types de statut. Entre autres, on a l’auto-entreprenariat de l’achat et de la vente, ainsi que l’auto-entreprenariat de la prestation de service. Pour la première catégorie citée, il s’agit des biens matériels qui sont vendus par les vendeurs, que ce soit des produits transformés ou non. Comme illustration de cette définition, on peut noter par exemple le bijoutier qui vend des bijoux, ou l’antiquaire qui fait la vente des anciens objets. Dans la seconde catégorie, les prestataires indépendants ont pour mission la réalisation d’une mission, ou d’un service à leur client.
    Les services aux entreprises et particuliers que doivent réaliser un auto-entrepreneur prestataire Independent, peuvent être un travail ponctuel, à court terme ou à long terme. Toutefois, il faut noter que le contrat existant entre les deux parties diffère totalement d’un contrat salarial, entre un employé et son employeur. A titre d’exemple, on peut citer le restaurateur, l’informaticien, le livreur, ou même l’agent de voyage. C’est d’ailleurs cette deuxième option qui nous intéresse dans cet article.

    Comment devenir auto-entrepreneur de prestation de service ?

    Pour gagner le titre d’auto-entrepreneur en prestation de service, il est nécessaire de valider plusieurs critères. En premier lieu, vous devez faire une déclaration de votre activité auprès du CFE compètent. Le CFE dépend de la nature de l’activité du prestataire. Les formes possibles qu’on retrouve sur le marché de l’emploi, sont souvent commercial, artisanal, ou carrément une profession libérale. C’est pourquoi, il est conseillé au travailleur indépendant et auto-entrepreneur de définir son activité principale, avant même de franchir l’étape de la déclaration.
    Comme deuxième étape, le prestataire doit effectuer l’immatriculation de son auto-entreprise auprès du répertoire des métiers, ou du registre du commerce et des sociétés. Encore une fois, c’est une étape très importante pour que le prestataire puisse prendre son numéro d’identification. Une fois cette étape validée, le travailleur indépendant doit envoyer le numéro de SIRET. La durée définit pour cette envoie, doit se faire entre 08 à 15 jours d’intervalle.
    Dans la suite des choses à faire, le sujet doit visiter le site officiel de la sécurité sociale des indépendants, afin de créer son compte professionnel. Cependant, cette étape est réalisée uniquement après réception de la notification d’affiliation, chose qui se fait entre 04 à 06 semaines après la déclaration du début de ses activités. Sur ce site, l’inscrit est invité à remplir plusieurs formulaires, en renseignant les différentes informations et documents qui lui sont demandé. Ce n’est qu’à la fin de l’inscription et de la validation, que le micro-entrepreneur peut commencer ses activités de prestation de services.

    Classé dans : Entreprise - Mots clés : aucun - aucun commentaire

    04 choses à faire pour devenir un wedding Planner

    Rédigé par admin le 07 décembre 2021

     04 choses à faire pour devenir un wedding Planner Envie de devenir un wedding Planner ? C’est un métier vraiment riche, et qui vous amène à innover à chaque fois où vous êtes amené à organiser un mariage pour des clients. Toutefois, le devenir exige un travail laborieux. Cet article ne pourrait contenir tous les principes à mettre en place pour réussir à devenir un wedding Planner. Toutefois, nous partageons avec vous, 04 choses basique à faire, pour mettre toutes les chances de votre côté.

    Etes-vous fait pour le métier de wedding Planner ?

    Autant le dire tout de suite, on ne peut pas tout faire comme métier. Avant même de penser à vouloir mettre en place votre agence d’organisation de mariage, nous vous conseillons de vous poser les bonnes questions. La première est essentielle : Suis-je taillé pour faire ce métier ? Il ne s’agit pas de disposer une cinquantaine de table dans une salle que vous avez loué à l’avance, et y disposer des bouteilles de champagnes en tout genre. Loin de nous l’idée de briser votre rêve. Cependant, il est nécessaire de notifier l’importance du métier, et ce qu’on attend réellement de cette personne qui l’exerce. Outre les nombreuses qualités personnelles demandés, le sujet en question doit aussi investir en temps avant de pouvoir vivre de son art. Alors, votre personnage correspond bien au profil d’un wedding Planner ? Nous vous conseillons de faire vos recherches en ligne, ou chez les personnes ressources qui exercent déjà ce métier, afin de savoir les qualités que doivent avoir véritablement une personne désirant de faire le wedding Planner.

    Suivre une formation pour apprendre le métier de wedding Planner

    Vous avez les qualités nécessaires ? C’est parfait. Il vous faut maintenant suivre une formation. Décider d’apprendre par vous-même risque de prendre des années avant que vous soyez professionnel. Outre cette première raison, il est fort probable que vous fassiez plusieurs erreurs avant d’y arriver. Pour cela, optez pour une formation au programme complet. Dans ce sens, il s’agira d’être formé à être capable de créer comme il faut votre agence, sans oublier d’acquérir les compétences nécessaires pour réussir le métier. Optez pour une formation alliant la théorie et la pratique. S’il est vrai que l’état n’a pas encore règlementer le métier, vous pouvez toujours retrouver une formation unique chez des professionnels de renom.

    Faire une étude de marché

    Vous avez validé les précédentes étapes. Maintenant, et si on parlait de boulot ? La première chose à faire, c’est de réaliser une étude de marché. Autrement, vous êtes amené à faire une identification des client potentiels à qui vous allez proposer vos services. La liste est bien longe. Outre les futurs mariés et leur profil, il faudra aussi rechercher les partenaires et prestataires du mariage. C’est tout à fait logique, étant donné que vous devez collaborer avec plusieurs personnes pour organiser le mariage de vos clients. Votre carnet d’adresse doit être bien rempli.

    La réalisation d’un Business Plan

    Une fois que vous avez réussi toutes les précédentes étapes, vous devez maintenant penser à la réalisation de votre Business Plan. Il s’agit d’un dossier qui définit le plan de rentabilité à moyen et à long terme de votre projet. Grâce à lui, vous allez pourvoir convaincre vos investisseurs, et poser les bases solides de votre agence de wedding Planner. Maintenant que les bases sont solides, vous pouvez éventuellement communiquer pour lancer votre agence, et déclarer votre société.

    Classé dans : Divers - Mots clés : aucun - aucun commentaire

    Fil Rss des articles

    page 1 sur 9 suivante »