La vente à réméré, pour éviter la saisie immobilière

Rédigé par admin le 13 juin 2019

saisie-immobilière
Le créancier est le bénéficiaire de la saisie immobilière : c’est grâce à cette saisie qu’il peut se faire rembourser. Mais le débiteur vit cette situation autrement. Sa vie financière va être en partie ou entièrement affectée et bouleversée ; elle est douloureuse et difficile à supporter. Il a beau chercher à se défaire de cette étreinte mais rien n’y fait. Cela va l’amener à trouver une autre solution plus classique mais néanmoins efficace d’autant plus qu’elle est règlementaire devant la juridiction compétente. La vente à réméré est donc une situation plus que salutaire pour le propriétaire immobilier en difficulté financière.
Le réméré et le remboursement des dettes
Dans une situation où les dettes ne sont pas encore payées jusqu’à l’expiration de la date de paiement, le propriétaire immobilier se voit frapper par une sanction qui va lui coûter chère. Quelques moyens propices pour alléger ou enrayer entièrement les dettes c’est de recourir aux banques ou aux à d’autres institutions financières. Les dossiers peuvent être acceptés à condition que le débiteur n’a pas été fiché par les banques. Quand il va s’atteler à la vente à réméré, cette occasion va lui permettre tout d’évaluer le montant des dettes à payer. En principe, cette somme doit couvrir entièrement les dettes à rembourser.C’est un plan plus ou moins ambitieux, et le débiteur n’a d’autre moyen que de s’y engager. Il évitera ainsi d’être poursuivi par la justice pour finir dans les mailles du filet de la saisie immobilière.
La protection du patrimoine et l’assainissement des finances
L’importance de la vente à réméré est aussi révélée par le montage d’un assainissement financier au bénéfice du débiteur. Cela se présente comme le souhaite justement le débiteur. Quand il finit de se débarrasser de ses dettes, sa situation financière va s’améliorer progressivement au même titre que son compte bancaire. Il est libéré de sa situation de client fiché par les banques et se déleste totalement des divers harcèlements des tiers ou le plus souvent, des créanciers.Mais ce qui est sûr c’est que cet ancien propriétaire n’a pas à contracter d’autres crédits sous peine de s’embourber de nouveau dans la spirale du surendettement.L’objectif jusque-là, est de maintenir le taux d’endettement à son plus bas niveau, sinon au niveau zéro. Voilà parfaitement une situation qui protège tous les patrimoines.
Le rachat du bien immobilier grâce au réméré
Le but ultime de la vente c’est de sauver dans son intégralité le patrimoine immobilier du débiteur. Une raison de plus pour lui de pouvoir racheter le bien au terme du réméré. Pouvoir racheter son bien : voilà des termes qui doivent beaucoup plaire à l’ancien propriétaire. En effet, cette vente est règlementée par la loi. Il peut occuper la propriété avec une obligation d’une indemnité qui est fixée en fonction de la valeur du bien mis en vente. Sa durée ne doit pas excéder les 5 ans ; au-delà de ce délai fixé par la loi, en cas de non-paiement des dettes jusqu’à leurs dernières échéances, le débiteur est déchu de ses droits d’occupation. Le notaire et l’huissier qui ont accompagné toutes les démarches peuvent témoigner et assigner le débiteur en déchéance.

Classé dans : Immobilier - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Écrire un commentaire






Quelle est la troisième lettre du mot bkxipv ? :