Comment se déplacer sur Paris ?

Rédigé par admin le 12 décembre 2019

taxi-moto Vous habitez à Paris et vous cherchez le moyen du transport le plus rapide pour vous rendre à un entretien d’embauche, à votre travail, à l’aéroport ou encore à la gare ? Vous avez deux options : opter pour les taxis parisiens qui sont accessibles à tout le monde ou réserver un taxi moto, le moyen du transport en vogue à Paris.

Trouver un Taxi pour se déplacer à l’aéroport


Se déplacer sur Paris librement est le rêve de toute personne habitant dans cette grande ville qui est connue souvent par les bouchons de circulation qui demeurent parfois des heures.
Vous partirez en vacances et vous désirez vous rendre le matin à l’aéroport d’Orly et ne pas rater votre train ? Réservez à la veille votre taxi Moto Orly en passant un coup de fil à une société spécialisée pour indiquer les détails de votre trajet et confirmer ainsi la réservation de votre taxi.Le lendemain un chauffeur taxi Paris se déplacera à votre endroit pour vous emmener à la gare dans un temps réel.
Les taxis parisiennes se trouvent partout, ils sont reconnus par leur enseigne lumineuse « Taxi » qui est placée au milieu du toit. Vous pouvez héler un taxi dans les rues de la capitale ou encore réserver votre véhicule par téléphone.
L’avantage principal de ce moyen du transport, c’est que les chauffeurs des taxis Paris sauront vous éloigner des embouteillages en circulant sur les voies spéciales réservées aux bus et aux taxis afin d’arriver à temps et en très bon état.

Taxi Moto pour se déplacer à la gare !


Vous atterrissez à la gare de Montparnasse la nuit et vous cherchez un taxi pour vous prendre chez vous ? Ne vous souciez pas, les taxis Paris Montparnasse sont disponible le jour comme la nuit. Vous n’avez qu’à réserver votre taxi par téléphone, en ligne ou même par mobile. Un conseiller sera à votre écoute afin de noter l’heure votre arrivée et prendre les renseignements liés à votre trajet.
Une fois votre réservation est effectuée vous recevrez un SMS ou un email de confirmation. À l’heure de votre atterrissage, un chauffeur vous contactera par téléphone. Il se déplacera à la gare de Montparnasse pour vous prendre à n’importe quel endroit vous souhaitiez.
Le taxi parisien est le moyen du transport apprécié par les personnes cherchant le confort des voitures toutefois, il demeure moins rapide par rapport au taxi moto.

Réserver un taxi moto vers la gare de lyon


Pour circuler facilement dans la capitale parisienne, il faut réserver à l’avance votre Taxi moto pour éviter le stress des moyens du transport communs et ne pas rester coincer le matin dans les embouteillages.
Vous avez un entretiend’embauche à Paris et vous souhaitez arriver à temps à la Garede Lyon pour attraper le train et ne pas rater votre rendez-vous ? Appelez une entreprise spécialisée en taxi moto gare Lyon et en quelques instants un conseiller sera à votre écoute afin de prendre les détails de votre trajet et confirmer la réservation de votre taxi moto.
Grâce à sa petite taille, le taxi moto peut circuler facilement entre les bus et les voitures et traverser ainsi les rues les plus étroites pour vous transporter à la gare en bon état et arriver même avant l’heure de votre train.
Lorsque vous prenez un taxi moto vers la gare de Lyon, vous serez surpris par la rapidité et la sécurité que vous ressentez tout au long de votre trajet. En effet, les chauffeurs recrutés par les sociétés de taxis moto sont expérimentés, ils maitrisent bien le code de la route et ils ont une grande connaissance des rues de la capitale parisienne.
Et pour votre sécurité, le chauffeur vous fournira une tenue de protection conçue sur des normes très précises pour que vous ne risquiez aucun danger. Maintenant ! Vous avez une idée très claire sur les deux moyens du transport. A vous de choisir celui qui vous plaira !

Classé dans : Motos - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Comment faire en cas de panne moto ?

Rédigé par admin le 12 décembre 2019

moto Conduire signifie rester le plus loin possible du danger: routes pleines de trous ou asphalte glissant, zones pas suffisamment éclairées, particulièrement les jours pluvieux ou froids (avec risque de glisser sur la glace). Par conséquent, une attitude prudente et responsable est essentielle pour minimiser les risques d'accidents.

Entretien moto


Un véhicule en bon état est un élément fondamental de la sécurité. Donc, si vous vous déplacez fréquemment sur des motos, à la fois en ville et sur l'autoroute, vous devrez effectuer un entretien régulier. Vérifiez que tous les composants de la moto fonctionnent de manière optimale, surveillez l'usure des pneus et changez-les en fonction de la saison et contactez immédiatement un atelier spécialisé pour les réparations en cas de défaillance technique.

Attention au volant


La sécurité et la prudence au volant vont de pair. Une conduite prudente et respectueuse du Code de la route aide à prévenir tout accident. Cela signifie: maintenir la vitesse dans les limites autorisées, porter régulièrement le casque, éviter les mouvements risqués (par exemple dépassement ou autres infractions) et être toujours parfaitement lucide.
En deux mots seulement: soyez prudent. Ce qui signifie non seulement se respecter et éviter les sanctions, mais aussi prendre en compte la sécurité des autres, que ce soit un piéton, un automobiliste ou un autre motocycliste!

Appelez immédiatement les secours en moto


Si le véhicule tombe en panne ou s'arrête brusquement, ou si vous êtes victime d'un accident de la route, pas de panique! En fait, il existe des services de dépannage moto scooter 92 qui, en quelques minutes, vous aident à résoudre le problème. Gardez le numéro d'une entreprise fiable de sauvetage de motos avec vous: stockez-le simplement sur votre mobile, afin de pouvoir demander immédiatement de l'aide et récupérer votre deux-roues. Le service de sauvetage moto est actif à la fois dans la ville et dans les environs. Vous pouvez même appeler la nuit et les jours fériés pour recevoir de l'aide le plus tôt possible. Une fois la moto transportée dans un atelier spécialisé, vous pouvez décider des réparations à effectuer avec les conseils de votre mécanicien. Avec le service de sauvetage moto, vous pouvez vous déplacer et voyager en toute tranquillité et sécurité!
En cas d’accident appeler la grue
Maintenant que vous avez soulevé votre moto et que vous l'avez mise en sécurité, il est temps de demander de l'aide. Appelez votre assurance et dites ce qui s'est passé, facilitez la localisation aussi clairement que possible afin qu'ils puissent envoyer une grue pour vous localiser dès que possible et attendre qu'elle arrive, ou visiter le site https://www.depannage-motos.fr/ pour avoir les informations nécessaire du dépannage moto ou scooter.
La plupart des assurances ont un sauvetage routier dans le cadre de notre police, et si vous ne l'avez pas, vous devriez le louer. Vous n'en avez jamais besoin tant que vous n'en avez pas besoin. Et ce jour-là, vous vous souviendrez que vous auriez dû l'embaucher. Cela n'implique pas non plus de dépenses importantes auxquelles nous ne pouvons pas faire face. Payer quelques euros de plus par an sera beaucoup moins cher que de payer des services de grue pour la location d'une assurance extérieure.
La chose la plus importante: prenez soin de votre sécurité
En cas de route imprévue (qu'il s'agisse d'un accident ou d'une panne de route), l'essentiel sera toujours de garantir votre propre sécurité. Une fois que nous serons en sécurité, nous agirons aussi correctement que possible. En plus d'une éventuelle panne sur la route, l’inattendu sur l'asphalte peut être nombreux.

Classé dans : Motos - Mots clés : aucun - aucun commentaire

BMW R 1200 C "Independent"

Rédigé par admin le 25 mai 2015

Trois ans après sa sortie, le Cruiser BMW a multiplié les versions dans lesquelles il se décline. La 1200 “Classic” originelle s’est tout d’abord fait rejoindre par des versions soeurs de 850cc. Ensuite, fin de l’année dernière, on a vu arriver les modèles “Avantgarde” avec de nouveaux coloris et un peu moins de chromes. Enfin, la version “Independent” a récemment rejoint la famille. Si l’on ajoute à cela tous les accessoires prévus par le constructeur pour “personnaliser” ces modèles, chaque amateur du genre devrait trouver un cruiser à son goût!

Dernière version en date, la 1200 “Independent” se démarque un peu plus des modèles précédents que par une simple question de coloris. Au-delà des robes bicolores qui lui sont propres (mandarine/graphite ou ivoire/pêche), elle se caractérise en effet par quelques pièces chromées supplémentaires, par des jantes en alliage superbes, par un petit saute-vent fumé, par des rétroviseurs ovales très esthétiques, par la présence de clignoteurs blancs à ampoules oranges, par l’appoint de deux phares antibrouillard et aussi par une selle monoplace en cuir (elle ne s’appelle pas Independent pour rien!) qui dégage parfaitement le galbe du gros garde-boue arrière. Pour ceux qui ne sont pas assez “indépendants” que pour envisager toutes leurs balades en solo, ou qui craignent de changer d’avis en “cours de route”, BMW propose tout de même en option de quoi installer un ou une passager(e) avec plus ou moins d’égards, sur une selle “confort”.

Bel objet Dans le genre “bel objet”, ce nouveau Cruiser a de quoi séduire. Sa finition est très soignée, la peinture est belle et on ne se lasse décidément pas d’admirer le bras oscillant en aluminium poli de son télélever, une pièce que l’on démonterait bien tous les soirs pour l’exposer dans son salon! Mais ce n’est pas la seule accessoire bmw “noble” de cette bmw moto dont chaque petit équipement a été pensé en matière de design, que ce soient les commodos, le feu rouge arrière, le bouchon de réservoir ou même la clef de contact. Cette dernière est réalisée en aluminium massif... mais malheureusement, son mignon petit logo BMW risque de se décoller au premier gros choc (chute de la clé sur un dallage, par exemple!).

L’équipement pratique n’a pas été complètement sacrifié sur l’autel du look, et cette BMW reste facile à vivre au quotidien: à titre d’exemple, sa clef de contact ne se cache pas sournoisement dans un recoin de la carrosserie, mais se situe le plus normalement du monde au tableau de bord, permettant au passage de verrouiller l’antivol de direction depuis le contacteur. Bien des choppers pourraient s’inspirer de ce détail pourtant tellement évident! Quant au tableau de bord proprement dit, il se passe de compte-tours mais comporte divers témoins lumineux et une diode verte de réserve d’essence, un peu trop discrète au soleil...

Contact aisé Independent ou pas, cette BMW se prend en mains aussi facilement que les autres cruisers de la marque: selle basse, et centre de gravité lui aussi au ras des pâquerettes la rendent très équilibrée à petite vitesse, pour se faufiler entre les files de voitures ou parader sur l’un ou l’autre grand boulevard. Le poids encore assez raisonnable (256 kg avec tous les pleins) se fait très discret, la position de conduite n’est pas trop typée “chopper” et le seul petit problème émane finalement du guidon plat: très large, il ne facilite pas les demis-tours serrés, où il faut avoir le bras drôlement long pour tourner “en butée”!

Quant au bicylindre à plat, il s’ébroue sans choke (l’injection calcule tous les paramètres) et sans se faire prier, mais non sans quelques vibrations importantes à bas régime, et dans un sens inhabituel sur ce genre de machine: de gauche à droite, et avec un effet de couple de renversement en prime lorsqu’on met “gaz” au point mort. Une caractéristique à laquelle il faut un peu s’habituer, de même d’ailleurs qu’à la progressivité relative de l’embrayage, à une boîte de vitesses dont la sélection se fait parfois claquante et à un arbre de transmission dont la douceur n’est pas le point fort.

Une fois ces quelques particularités du “boxer” assimilées, on est prêt à en apprécier ses grandes qualités... à vrai dire un peu masquées par une certaine discrétion. Mais s’il n’est pas très expressif, et que sa façon de délivrer sa puissance est moins sensuelle que certains très gros V-Twins, le “Boxer” fait par contre preuve d’une souplesse assez remarquable, d’un couple à bas régime tout de même loin d’être négligeable ainsi que de performances très honnêtes dans le contexte “cruiser and co”.

Sans avoir l’air d’y toucher, il offre de bonnes reprises en toutes circonstances, et propulse même cette BMW dotée d’un rapport final long à plus de 190 km/h au compteur. Même si ce dernier est un peu optimiste, cela frise donc le 180 réel dans de bonnes conditions... et plus qu’il n’en faut pour en prendre plein les bras, ou plein la tête malgré la petite bulle qui n’assure somme toute qu’une protection très limitée. Mais comme chacun sait, un cruiser, ce n’est pas fait pour filer à fond sur autoroute!


bmw-moto

Classé dans : Motos - Mots clés : aucun - 2 commentaires

Fil Rss des articles de cette catégorie