Curage canalisation : comment ça marche ?

Rédigé par admin le 06 mars 2021

Vous vivez dans un appartement ou dans une maison individuelle, vos canalisations sont souvent mises à rudes épreuves ? En effet, les déchets, les poussières, le tartre, les cheveux et les matières fécales peuvent avec le temps impacter le bon fonctionnement de vos canalisations. Dans ce cas, le curage est essentiel pour entretenir votre réseau d’évacuation des eaux usées et éviter ainsi l’intervention d’un professionnel de débouchage de canalisation. Le curage peut être aussi effectué, à titre préventif, pour assurer le bon fonctionnement des tuyaux et pour éviter l’apparition des problèmes de bouchons.

Quelles sont les canalisations concernées par le curage ?


Le curage concerne le réseau d’assainissement collectif, c’est-à-dire les canalisations d’évacuation des eaux usées et jusqu’au tout-à-l’égout. Les gouttières peuvent être aussi concernées par cette opération d’entretien, malgré qu’elles n’appartiennent pas à l’assainissement collectif. Cependant, le curage peut être réalisé sur le réseau d’assainissement individuel, c'est-à-dire les canalisations entre le bâtiment et la fosse septique. Dans ce cas, il est nécessaire de contacter une entreprise diagnostic canalisation Paris capable d’effectuer un entretien efficace à vos installations.

Comment se déroule le curage des canalisations ?


Il y a deux grands types de curage des canalisations : le curage technique à l’aide d’un jet sous pression et le curage biologique avec un produit chimique spécifique.

Le curage technique


Le curage technique s’effectue en deux étapes : tout d’abord, le technicien introduit une caméra étanche dans la canalisation à déboucher afin de diagnostiquer le problème et l’état de vos tuyaux. Ensuite, il peut procéder au nettoyage en utilisant un jet d’eau haute pression. Lors du débouchage, le professionnel utilise une buse dont la tête convient au type d’engorgement et au diamètre du tuyau à nettoyer.

Le curage biologique


Le curage biologique se réalise aussi en deux étapes : en premier lieu, le technicien de débouchage verse une solution d’azote et de phosphore dans la canalisation. Ensuite, il introduit des bactéries dans le tuyau, qui vont attaquer les bactéries présentes sur les parois, sous l’effet de la solution chimique. Le curage biologique peut remplacer le curage technique, si la canalisation est fragile, ou si le bouchon est trop important.

Contacter une entreprise de curage des canalisations


En général, le curage des canalisations concerne le réseau d’évacuation des eaux usées. Qu’il soit technique ou biologique, il s’agit d’une opération d’entretien indispensable pour les logements collectifs ou privés. Le curage se fait par des équipements de pointe, et doit être réalisé par une entreprise spécialisée en plomberie. En effet, si vous souhaitez dire adieu aux problèmes de bouchons ou de tartre dans les canalisations, ne tardez pas à faire appel à une société spécialisée dans l’assainissement et le curage. Privilégiez un prestataire certifié, agréé et capable d’intervenir efficacement sur des situations plus ou moins compliquées. Assurez-vous que le professionnel choisi est équipé du matériel de curage et de l’inspection par caméra vidéo, si nécessaire. Pour le curage d’une canalisation avec le jet à haute pression, prévoyez un budget à partir de 240 euros.

Qui doit payer l’opération de curage des canalisations ?


Qu’il s’agisse d’un curage technique ou biologique, les travaux de débouchage à réaliser peuvent être à la charge du locataire ou de la copropriété. Cela dépend de la canalisation à curer et des causes de l’obstruction. Toutefois, si le curage concerne les canalisations privatives, c'est-à-dire les conduits situées entre votre appartement et la colonne centrale (dans le cas où vivez dans un immeuble), c’est à vous en tant que locataire de prendre en charge les dépenses liées à ce type d’intervention. Même si vous êtes le propriétaire du logement que vous occupiez, vous devrez payer tous les frais engendrés par le curage. Cependant, si le curage concerne les parties communes, il doit être pris en charge par la copropriété.

Classé dans : Divers - Mots clés : Curage - aucun commentaire